Les Cathédrales

Bourg-en-Bresse

Cathédrale : Notre-Dame de l'Annonciation Maire : Jean-François Debat
Département : Ain Diocèse : Belley-Ars
Région : Rhône-Alpes Evêque : Mgr Pascal Roland
Protection : Classée Monument Historique Statut : Co-cathédrale
Propriétaire : Commune
Lien : Site internet
Adhérent : Oui
   

Précisions

En 2014, la Ville de Bourg-en-Bresse a souhaité adhérer au Réseau des Villes-Cathédrales afin de réaffirmer l'importance de la co-cathédrale Notre-Dame au sein du paysage patrimonial et touristique de Bourg-en-Bresse. Ce chef-d’œuvre architectural, qui est visité chaque année par de nombreux touristes, participe au rayonnement culturel et touristique de notre cité.

C'est à l'emplacement d'une chapelle romane dédiée à la Vierge noire que s'est construite l'église Notre-Dame, entre 1497 et 1695. Suite à l’effondrement d’une partie de la nef en 1514, Loys van Boghem, l’architecte de l’église de Brou, est associé au chantier. Il abaisse la toiture de la nouvelle nef et consolide l’édifice par des chapelles latérales. L’église devient collégiale en 1515 grâce à l’éphémère évêché de Bourg (1515-1535), et co-cathédrale en 1992.

L'une des singularités de la co-cathédrale Notre-Dame réside dans les contrastes architecturaux, reflets de son histoire. La sobriété de la façade Renaissance et le style gothique flamboyant du chœur et de la nef en sont un parfait exemple. Construit entre 1652 et 1695, le clocher fut rasé à la Révolution. L’architecte Tony Ferret lui redonna toute son harmonie en 1913 et le fit culminer à 70 mètres.

Parmi les œuvres majeures conservées dans la co-cathédrale, la statue de la Vierge Noire est particulièrement remarquable. Vénérée depuis le Moyen-Age, elle est considérée comme la patronne de la Ville de Bourg-en-Bresse et le symbole de la piété locale. L'intérieur de la cathédrale offre de nombreux autres chefs-d’œuvre :
- la verrière de l'abside composée de vitraux du XVIe au XXe siècle et maintenue par une remarquable clé de voûte pendante,
- les stalles qui servaient aux chanoines vers 1530,
- les grandes orgues datant de 1682,
- la chaire et l'autel du chœur de 1770 que l'on doit à Jean-Marie Fiot.

L’ensemble de l’église est classé Monument Historique depuis 1914. En 1982, un ravalement a fait retrouver tout son éclat à la pierre blanche de Ramasse provenant du Revermont. La toiture a été rénovée en 1986 et un plancher chauffant a été installé en 2006. A la tombée de la nuit, le monument est mis en valeur par une illumination nocturne.

Photos

Mentions légales   Contact