Les Cathédrales

Saint-Brieuc

Cathédrale : Saint-Etienne Maire :
Département : COTES D'ARMOR Diocèse : Diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier (Paroisse Saint-Guillaume)
Région : BRETAGNE Evêque : Monseigneur Denis MOUTEL
Protection : Monument historique,
Ville d'art et d'histoire,
Démarche de labellisation Ville d'Art et d'Histoire en cours depuis 2013
Statut : Cathédrale, siège de l'évêché
Propriétaire : Etat
Lien : Site internet
Site internet 2
Vidéos / reportage sur la cathédrale
Adhérent : Oui
   

Particularité architecturale

"Elle a été construite sur un marécage avec des piliers en bois. Les six pentures de la porte latérale nord dite « Porte du Martray » ont été réalisées vers 1860 par le ferronnier d'art Pierre Boulanger?. Quatre de ces pentures ont été sciées pour permettre l'ouverture de deux petites portes2. Cathédrale-forteresse : façade ouest encadrée de 2 tours massives. La tour nord dite ""Brieuc"", et la tour sud dite ""tour Marie"", dépourvues d'ornements, percées de meurtrières et surmontée pour la tour Sud d'un hourd. Une flèche surmontait cette dernière à 50 m au-dessus du sol jusqu'à sa destruction lors d'un orage en 1852. La couverture actuelle a été reconstruite sur les plans de l'architecte Ruprich Robert. La façade se présente comme l'entrée d'une forteresse : la cathédrale servit en effet de refuge lors de plusieurs sièges notamment durant la guerre de succession de Bretagne au 14e s. Deux siècles plus tard, lors de la guerre de la Ligue, la cathédrale reprend son rôle de camp retranché. Cette dernière est pillée et les archives détruites."

Précisions

"Présence de l'ancienne demeure des évêques à proximité (rue Henri Servain) : pavillon de Bellescyze du 18e s., unique construction du vaste projet de palais épiscopal envisagé par Mgr Hugues-François Regnault de Bellescyze. De forme oblongue, son style se rattache autant à l'école architecturale baroque qu'à l'architecture néoclassique. (classé Monument Historique en 1970)"

"Détail" historique

Dommages de guerre sur l'édifice dus à la guerre de Succession de Bretagne et aux guerres de la Ligue et destruction d'une grande part des archives anciennes de la Ville, antérieures au 16e s.

Patrimoine mobilier remarquable :

"• A l'intérieur de la cathédrale Le visiteur qui entre dans la cathédrale s'attardera sur le bassin des fonts baptismaux (XVe), le retable-autel de l'Annonciation dans la chapelle du Saint Sacrement XVIIIe siècle chef d'œuvre d'Yves Corlay , la rosace flamboyante du transept sud qu'il faut voir à l'heure de midi quand le soleil est à son zénith, le tombeau de saint Guillaume, le chœur avec ses vitraux modernes et sa statue de bois de Saint-Etienne (Yves Corlay), sans oublier le grand orgue (Cavaillé-Coll), récemment restauré, au fond de la nef devant la rosace de la façade. Le buffet d'orgues, belle menuiserie Renaissance avec des panneaux datant de 1540, vaut également le détour."

Travaux d'entretien / de restauration :

"La période révolutionnaire, la dégénérescence des conflits entre républicains et royalistes portera des coups très rudes à la cathédrale. En 1802, elle est tellement délabrée qu'il sera question un moment de l'abandonner. Il faudra tout le XIXe siècle pour la restaurer et lui redonner sa vocation. Les derniers gros travaux ont été entrepris par les Beaux Arts en 1954 avec le souci de mettre en valeur les parties les plus anciennes . Ces travaux ont réussi à redonner à ce bâtiment son équilibre et son harmonie d'origine. La cathédrale Saint-Étienne de la ville de Saint-Brieuc, subit en ce moment, de gros travaux d'entretiens, sur tous les transepts, et est actuellement partiellement ouverte, pour les visiteurs."

Plan de financement des travaux d'entretien / restauration :

communication à venir

Photos

Mentions légales   Contact